Les organistes

      

Plusieurs organistes se sont succédés sur la tribune de Megève depuis 1840.

Dans l’ordre de succession :

François-Marie GROSSET GRANGE (de 1842 à 1850). Il était l’un des chantres de la paroisse et mécanicien de profession. Connaissant bien le solfège et le chant, Monsieur le Curé Ambroise Martin s’efforça de le convaincre à suivre une formation d’organiste à Rouffach pendant que l’orgue se construisait.

François-Nicolas GRANGE (de 1850 à 1874). François-Nicolas, teinturier de profession, musicien dans l’âme, est également membre de la musique instrumentale paroissiale. Il fût secondé des organistes suppléants OURS J.M. (de 1850 à 1864) puis par JOLY-POTTUZ Philippe puis MORAND Michel.

Alfred GRANGE (de 1874 à 1926). (fils de François-Nicolas Grange). Faisant partie de la musique instrumentale paroissiale, il tenait une manufacture de tissus et de draps. Il se voit confier la tache des services d’orgue à la mort de son père qui lui enseignait la pratique de l’instrument avec un autre élève. Note : Cinquante deux années de service !

Emma SOCQUET (de 1927 à 1930). Elle entre dans les ordres trois ans après avoir débuté les services et doit quitter Megève à l'âge de 21 ans.

Pas de titulaires (de 1930 à 1948). L’orgue ne fut pas délaissé pour autant. Il fut utilisé presque sans interruptions pour les offices religieux. S’y succédèrent soit des organistes de passage, soit des vicaires de la paroisse, soit les chefs de la chorale.

Guy BESSON (de 1948 à 1969). Ce musicien s’occupe également du carillon de l’église qu’il joue occasionnellement. Secrétaire à la mairie de Megève, il anime aussi, avec René Duvillard (directeur de la chorale) le groupe folklorique de Megève. Il eut l’honneur de faire la connaissance d’organistes concertistes réputés tels que Pierre Cochereau, Marie-Claire Alain, André Marchal, Jean Langlais...

Jean-Charles FREGOSI (de 1969 à 1975). Venant de l’Oise, il arrive à Megève quand son père y est nommé directeur de l’Harmonie Municipale. Ce diplômé de classes de solfège, piano et clarinette poursuit son perfectionnement d’orgue à Lyon tout en travaillant à l’école de musique de Megève. C’est un talentueux musicien déconcertant par son aisance et sa décontraction à interpréter des pièces longues et difficiles. Il donne régulièrement des concerts à l’église. En 1975, il quitte Megève pour d’autres fonctions.

Richard FEIGE (depuis 1975). Depuis 1970, date à laquelle il rencontre son prédécesseur Jean-Charles, il apprend à manier ce grand instrument, à l’entretenir et à effectuer quelques réparations simples. Ce professeur de mathématiques bénéficie alors de nombreux et bons conseils de la part de Jean-Charles FREGOSI de 1970 à 1975. Richard FEIGE a participé aux stages d’organistes liturgiques d’Annecy et d’Aubenas, il a suivi les classes d’orgue de Mme Betty Maisonnat à Chamonix et a travaillé avec le talentueux organiste Brice MONTAGNOUX à Annecy. Aujourd’hui, il assure toujours ses fonctions d’organiste au service de la liturgie. Il fut assisté (de 1995 à 2002) par Béatrice Bourdet, organiste à la collégiale d’Eu. Actuellement, depuis 2009, il est secondé par le jeune organiste suppléant Anthony GERFAUD-VALENTIN.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×